Extravertis, introvertis : de la place pour tous

Petit défi ! Etes-vous capable de définir clairement l’extraversion et l’introversion et de vous situer d’un côté ou de l’autre ?


A l’aise avec vos préférences et celles des autres ou pas encore, cette image vous aidera à voir les zones de confort et d’excellence de chaque type, en plus de vous familiariser avec leur fonctionnement respectif.


Bien entendu, il s’agit d’une photo figée des pôles extrêmes d’un continuum au cœur duquel toutes les singularités existent. Heureusement.

Pour cette raison et d’autres, ayons l’audace de ne pas céder aux comparaisons stériles : refusons de poser des étiquettes « mieux » ou « moins bien » sur un type ou l’autre.


Et si nous essayions plutôt de créer des complémentarités source d’opportunités pour tous ?

Susan Cain, auteur US spécialiste du sujet, nous y invite dans son best-seller « La force des discrets » :


« Il faudrait avant toute chose activement rechercher des relations introvertis-extravertis symbiotiques dans lesquelles les rôles et les tâches soient répartis en fonction des forces naturelles et du tempérament de chacun. »


Faire un premier pas dans cette direction peut commencer dès demain, lors de votre prochaine réunion Zoom ou en discutant avec vos collègues à la machine à café (masqués !)



💡Retrouvez plus de ressources d'auto coaching et une veille sur le monde du travail sur Linkedin, Facebook, Twitter et Medium


Hop's_elements_191219-14.png
  • Blanc LinkedIn Icône

© 2020 HOPS ALL RIGHT RESERVED

Crédit photo : Aline Brugel
Mentions légales